HISTORIQUE DE LA SODAGRI


La Société de Développement Agricole et Industriel (SODAGRI) a été créée en 1974 sous la forme de Société Anonyme à Participation Publique Majoritaire avec comme objectif principal la promotion de projets agricoles, industriels et d’infrastructures à l’intérieur du territoire national. Le capital de 120 millions est alors détenu par l’Etat du Sénégal (79%) et la Société Nationale de Recouvrement (21%). La SODAGRI est sous la tutelle technique du Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural tout en disposant de son propre conseil d’administration. Conformément aux politiques agricoles en vigueur au Sénégal, les principales interventions (lettres de missions –LM- et programmes) de la SODAGRI ont été établies et mises en œuvre suivant le chronogramme ci-après :


  • • 1978 : mise en œuvre du Programme d’Aménagement Hydroagricole du Bassin de l’Anambé ;
  • • 1982 – 1999 : aménagement du périmètre aménagé de 4 180 ha avec maitrise complète de l’eau ;
  • • 1985 : désengagement de l’Etat du Sénégal de toutes les activités ne relevant pas directement du service public (production et commercialisation) ;
  • • LM1 (1985 – 1990) : réalisation du barrage du Confluent et aménagement de 945 ha, réalisation d’une rizerie industrielle et d’un complexe abattoir ;
  • • LM2 (1991 – 1994) : réhabilitation de la station de pompage et aménagement de 420 ha supplémentaires, finalisation du Plan Directeur du Bassin de l’Anambé ;
  • • LM3 (1997 – 1999) : statuts d’Agence de Développement Local, d’Aménagements hydroagricoles, d’Organisation de l’Espace Rural et d’Agence de Développement Agricole, réalisation du Barrage de Niandouba, réalisation de quatre nouvelles stations de pompage, aménagement de 2 815 ha additionnels
  • • LM4 (2003 – 2005) et Programmes intérimaires (2000 – 2002, 2006 – 2007 et 2008 – 2010) : mise en œuvre du Projet d’Appui au Développement Rural du Bassin de l’Anambé (PADERBA) et du Projet de Développement Hydro-agricole du Bassin de l’Anambé phase III (PDHBA/III), construction et équipement du Centre de Formation Agricole du Bassin de l’Anambé (CEFABA), création de la Fédération des producteurs du Bassin de l’Anambé (FEPROBA), aménagement de 820 ha portant le total à 5 000 ha ;
  • • LM5 (2010 – 2012) et programme intérimaire (2013 – 2015) : achèvement du PDHBA et du PADERBA, mise à l’échelle du programme de riziculture pluviale ;
  • • LM6 (2016 – 2018) : en cours de validation